Cinéma : Les bénévoles regnent sur le cinéma Saint Paul

Ouest-France du 25 juillet

Situé à Rezé, ce lieu tourne grâce à la volonté de fer des bénévoles qui se relaient pour maintenir en activité l’incontournable bâtiment.

Il est bientôt 14 h 30, aux abords du cinéma Saint-Paul, situé rue Julien Douillard à Rezé, quelques personnes affluent devant la façade classée de ce bâtiment créé dans les années 1930. À l’affiche cet après-midi, Les Vacances du Petit Nicolas. « Cinq séances sont prévues pour ce film », assure Paul, le responsable de salle, bénévole depuis 4 ans.

les bénévoles

Lisa, Pierre, Nicole, Marie, Bettina et Paul donnent de leur temps pour faire vivre ce cinéma de quartier. | Ouest France

Contrairement aux apparences, ce cinéma ne diffuse pas que des films d’arts et d’essais. « Fin août, nous programmons Planes 2 et La Planète des singes. »
Lisa, Pierre, Nicole, Marie, Bettina et Paul donnent de leur temps pour faire vivre ce cinéma de quartier. | Ouest France

Absence de jeunes bénévoles

Lisa, 24 ans, est bénévole depuis un an au cinéma. Son rôle : « Projectionniste. Dans les multiplex, cette fonction disparaît. Au moins ici, je peux pratiquer ce métier si particulier », assure celle qui, au départ, n’était venue que dans le cadre d’un stage. « Entre bénévoles, l’ambiance est très conviviale, c’est une bonne chose. »

Pourtant, elle déplore l’absence de jeunes au sein de l’association. « Nous ne sommes pas beaucoup, c’est dommage. Aujourd’hui, les jeunes ne veulent plus vraiment s’investir même si je suis consciente que les études occupent énormément de temps. »

Du temps, il n’en faut pas nécessairement beaucoup pour devenir bénévole ici. « Nous sommes plusieurs équipes, on tourne toutes les semaines. Chacune d’entre elles travaille 10 semaines dans l’année. Lorsque je dis, travaille, il s’agit d’une mission de 3 h, ce n’est pas trop prenant », détaille Paul, qui s’empresse d’aller ouvrir la porte aux nouveaux clients venus assister à la séance du jour.

Nicole, 62 ans de bénévolat à Saint Paul

Durant l’année, le lieu accueille aussi « beaucoup de scolaires dans le cadre de leurs études. » Avec une salle de 403 places, le cinéma enregistre près de 24 000 entrées chaque année.

Tous ces tickets, c’est Nicole, la responsable de la caisse, qui les vend. Âgée de 77 ans, elle est bénévole depuis 62 ans au cinéma Saint-Paul. « J’ai commencé lorsque j’avais 15 ans. Je suis passée par tous les échelons, j’ai même rencontré mon mari ici. Il était projectionniste, du coup, j’avais l’autorisation de monter avec lui dans la salle technique. On fricotait en douce », s’en amuse-t-elle encore.

Le cinéma Saint-Paul c’est ça ! Des anecdotes et de la bonne humeur. « Je suis ouvreuse, j’aime ce contact avec les gens, c’est pour ça que je suis volontaire », témoigne Bettina, arrivée en février dans l’association.Malgré ses 67 bénévoles, l’association du cinéma Saint-Paul est à la recherche de nouvelles mains pour pérenniser l’activité de ce lieu mythique au cœur de Rezé.

Article de Anne Lise Fleury